Édito OA n°243

Punxsutawney

Tout va bien ne t’en fais pas. Ceux qui m’aiment prendront le train. L’histoire sans fin. Des titres de films dont je sais que je vais avoir l’opportunité de les redécouvrir et qui prennent ces jours-ci un sens inédit. Nous avons tous, je crois, rêvé pouvoir revivre le même réveil à supposer que la journée choisie ait revêtu un caractère exceptionnel. Par un coup du sort, troublant hasard ou joli pied de nez à la culture populaire, sans doute devons-nous la situation dans laquelle la quasi totalité du monde plonge lentement à la chauve-souris qu’un de nos super-héros favoris avait pourtant choisie pour symbole. De quoi donner des sueurs froides alors que nous nous attendions tous, moi le premier, à célébrer l’arrivée du printemps en arborant le sourire de rigueur, rejouant la partition de la vie est un long fleuve tranquille. Il est là, armé de ses premiers rayons rassurants, mais sans nous permettre de jouer les bronzés, le scénario ressemble à celui de sueurs froides. Au-delà du réel, nous voilà tous confinés. Une décision guidée par le bon sens et dont nous pouvons tous apprécier les vertus puisque les premiers à l’avoir adoptée sont ceux qui ont été frappés dès les derniers jours de 2019. Et si vous comptez bien, la peur sur la ville a duré près de deux mois pour nos camarades de Chine ou de Hong-Kong avant qu’ils parviennent à circonscrire la zone de contagion. J’admets volontiers que rester enfermé est plus lourd de conséquences selon que vous résidez dans une grande ville ou en rase campagne. Au premier la double peine, avec ses quatre murs, sans même l’opportunité d’y convier ses amis pour rejouer le cœur des hommes. Mais au second, fier de son jardin dont il pourra tailler les rosiers sans craindre la promiscuité, le doute d’une rencontre fortuite et de l’impact de la fameuse désertification médicale, la province pêchant sans doute -et à raison souvent- par un difficile accès aux soins d’urgence.

Dans la capitale, toute la rédaction est en sécurité. Et avec elle, ses ordinateurs, ses disques durs, ses câbles Ethernet comme s’il en pleuvait (au moins serait-ce l’occasion de constater que pour bosser, le Wi-Fi, c’est vraiment de la m…). L’idée, en effet, a consisté à tenir bon et boucler coûte que coûte. Et si dehors se joue la cité de la peur, nous n’avons pas pu nous résoudre à arrêter la production d’un numéro que nous avions heureusement commencé à réaliser dès le mois de janvier. Il fallait donc vous le proposer et si nous avons volontairement fait fi de certains points de vente sensibles dont vous êtes en droit d’imaginer qu’ils baisseront ponctuellement le rideau (les gares et les aéroports), nous avons ciblé les autres, de proximité, pour que l’accès à l’info et dans notre cas, au divertissement et à la légèreté, ne soit pas écrasé sous le poids des obligations. C’est arrivé près de chez vous, et c’est même devant votre porte… Votre voisin, votre maman, votre facteur : nous sommes tous, les uns pour les autres, des usual suspects dont nous serons bien inspirés de respecter la crainte plutôt que la fuir sans discernement. En courant nous terrer en province, convaincus que l’herbe y serait plus verte, nous avons dispersé le virus au risque de disperser les cendres de celles et ceux qui ne pourront, dans les deux mois qui viennent, trouver la force de le combattre. Prenez le temps de souffler. De vous satisfaire de ce à quoi certains ne goûtent jamais : l’espoir. Demain, si nous respectons les règles imposées pour le bien de tous, nous ressortirons flâner. Organiserons des dîners de cons dont je me flatterais d’être l’hôte d’honneur. Il y aura toujours plus grave car ailleurs, à quelques heures de vol, certains auront toujours faim. Continueront à s’entretuer. Fuiront leur terre natale plutôt qu’y être sacrifié sur l’autel de la folie. Cas rare dans l’Histoire, nous avons l’opportunité de choisir à quoi ressemblera le jour d’après. Peut-être serait-ce l’occasion de prouver que nous lui accordons de la valeur.

Frédéric Lardenois

 

> Pour recevoir Option Auto chez vous, cliquez ici.